Aymée Darblay nous offre une création atypique et protéiforme - peintures, sculptures et installations - qui dévoile un univers étrange à la frontière du réel et de l’abstraction onirique.  

 

Ses boîtes lumineuses mettent en scène des espaces intermédiaires où cohabitent l’organique, les transparences, les reflets, les illusions optiques. Le regard glisse ainsi vers un monde intimiste et multidimensionnel où les repères sont déstabilisés. Sa démarche est alchimique : de fortes dualités (dedans-dehors, fragile-résistant, opaque-translucide, solide-volatil) visent à révéler  la rencontre ou l’interface entre deux mondes. Ce sont les premières expressions d’une création qui évoluera vers des œuvres symboliques, cherchant à matérialiser ou rendre sensibles  des événements vécus ou inconscients.

 

Depuis 2008, Aymée Darblay réalise des sculptures et des installations autour de la notion de transition. Elle travaille sur la thématique des archétypes, conçus comme médiateurs entre les inconscients individuels et collectifs. Ces pièces s’inspirent de scènes et de personnages mythiques le Minotaure, Saint Georges et le Dragon, Athéna... L’artiste hybride les formes et les matières, pour reproduire les mutations de la nature. Un parcours initiatique. Dans une autre série, exposée en 2012 à Paris, elle s’attache à l’essence des arbres, considérés comme des figures chamaniques, des totems. Ce sont des installations qui mettent en tension la machine et l’organique (leds/matières organiques/métal), la pulsion et la norme, l’inné et l’acquis. Elles marquent un tournant dans sa démarche de plus en plus orientée vers des transmutations matérielles, formelles, et philosophiques.

 

Aymée Darblay cherche depuis toujours à détourner les matériaux de leurs fonctions premières. Pour sa nouvelle série, Toiles, elle a développé empiriquement une technique originale pour récupérer des toiles d’araignées : une matière vivante ultra-légère et fragile qui réclame beaucoup de concentration dans l’observation et de précision dans le geste. “J’utilise ce qui m’est donné à voir au quotidien, le “simple” pour le mettre en lumière, révéler sa perfection, donner à voir ce qui n’est pas immédiatement perceptible. Tout se joue dans un temps obligatoirement suspendu. Tout est dans l'instant. Capturer, fixer, organiser l'éphémère.”

Francesca Miranda Arenas, 2016

 

PRIX ET FORMATION ARTISTIQUE

 

2008

Prix de sculpture Pierre Cardin de l’Académie des Beaux Arts de Paris

1994 - 97

Maitrise d’Arts Plastiques Université Saint Charles Paris

EXPOSITIONS COLLECTIVES / GROUP EXHIBITIONS 

2019

Exposition «Variations Végétales» à la Galerie L'Écu De France, Versailles (France)

2018

Exposition «Bâchage Total» avec les artistes Ada Yu, Olivier Urman et la commissaire invitée Florence Boccon-Gibod, Paris (France)

« Aux Arts » 6ème Biennale de Pordic, Côtes-d’Armor (France)

 

Exposition « Psychéologies », avec les artistes Ada Yu, Louis-Cyprien Rials, Noémie Sauve, Adrianna Wallis et la commissaire invitée Natalia Milopolskaïa, Paris (France)

 

2016

« En temps réel », avec Eleni Kotsoni, Yannis Adoniou, Romantso, Athènes (Grèce)

 

1999 - 2000

Itinéraires contemporains, organisé par Athina Zografos, Institut français, Rhodes (Grèce)

Exposition collective, cubes en verre, Espace Immanence, Paris (France)

 

1998 

Expositions collectives « Space Birds », Galerie Enclave, Galerie 825 et Galerie Paragone, Los Angeles (États-Unis)

 

1995 - 1997

Exposition collective, peintures, Galerie Le Toit de la Grande Arche, Arche de La Défense, Paris (France)

 

1995 - 1994 

Exposition « Itinéraires 95 », Mairie de Levallois, Levallois (France)

 

 

SUIVEZ MES ACTUALITÉS

EXPOSITIONS PERSONNELLES / SOLO SHOWS

 

2012

Exposition Résurgence, sculptures et installations lumineuses, Galerie A. de Macédo, Paris (France)

 

2011

Exposition « Light Box», Espace Gaia, Genève (Suisse)

 

2008

Installation lumineuse, Musée Paul Ricard, Ile des Embiez (France)

Exposition « Translucide », sculptures, Espace Beaurepaire, Paris (France)

 

1999 - 2000

Exposition  « Electrons libres », Cubes en verre et Boîtes lumineuses, Paris (France)

Exposition « Space Birds », Galerie Studio de l'Image, Paris (France)

 

1998

Exposition « Instant », Galerie Hansma, Paris 2ème (France)

 

1995 - 1997

Exposition « Les jambes des femmes », Galerie Gabriel François, Levallois (France)

 

1995 - 1994

Exposition «  La 25 ° image », peintures, Galerie Fürstenberg, Paris (France)