Les boîtes lumineuses d’Aymée Darblay mettent en scène des espaces intermédiaires où cohabitent l’organique, les transparences, les reflets, les illusions optiques. Le regard glisse ainsi vers un monde intimiste et multidimensionnel où les repères sont déstabilisés.

 

Sa démarche est alchimique : de fortes dualités (dedans-dehors, fragile-résistant, opaque-translucide, solide-volatil) visent à révéler la rencontre ou l’interface entre deux mondes. Ce sont les premières expressions d’une création qui évoluera vers des œuvres symboliques, cherchant à matérialiser ou rendre sensibles des événements vécus ou inconscients.

1/1
1/1