Totem, 2015

Sculpture lumineuse acier, plexiglas, matières végétales, leds

240 x 100 x 40 cm

crédit photo David Bordes

Totem met en scène un arbuste recomposé, « sous perfusion », relié à une structure en acier. 

 

Aymée Darblay hybride les formes et les matières, pour reproduire les mutations de la nature. Elle s’attache à l’essence des arbres, considérés comme des totems. Cette installation met en tension la machine et l’organique, la pulsion et la norme, l’inné et l’acquis.

 

L’artiste développe une perception expérimentale, fragile et alternative, qui explore les liens maintenant tortueux que nous entretenons au vivant, au symbolique, au codage tel qu'il a colonisé notre pensée. La méthode intuitive et originale, fonctionne en deux temps : en mêlant les reliefs d'arbres morts, puis les fils et les tubes qui les maintiennent en « vie ». L’artiste donne l’alerte en projetant un futur dans lequel l’organique ne pourrait plus survivre sans l’intervention de la machine. 

1/3
En voir plus